Allongé sur le sable

Doigts de pied en éventail

Face à une mer d'huile

Il pense à son dit verger

Et ses abricotiers

Bientôt en fleurs...

Quand un avis de tempête

Qu'une voix répète

Soudain le fait songer

Sans vouloir diverger

Aux hardis marins

Qui eux aussi, tiens

Bonne mère!,

Contre mauvaise mer,

Devaient penser

A leurs abris côtiers.

Attendu qu'ils seraient,

Aussi avec des fleurs..

Également

Légalement

Élégamment

Et galamment

Attendus.

~*¤YANNAYMAR¤*~