Cet après-midi j'avais prévu de tondre ma pelouse (mais dire : “faucher mon verger“ serait plus juste, vu l'état.. ..de droit que j'ai cependant et revendique même avec véhémence, le Dimanche y compris) et pour me mettre en « train qui chemine à travers la CAMPAGNE », j'me suis tellement RÉ-écouté La Symphonie PASTORALE de BEETHOVEN que la nuit allait tomber de tout son poids quand j'ai voulu m'y mettre pourtant de bel arrache-pied, alors plutôt bot donc le pied.. Comme quoi dans le coup, alors non reçu, je l'ai échappé Belle qui m'en aurait certainement voulu de quasiment m'unijambister si je peux me permettre ce néologisme digne d'un Poilu de 14-18 s'étant fait rasé plus qu'il ne l'aurait souhaité... Enfin, passons., mais pas la tondeuse justement, objet de mon juste courroux à son endroit, et encore plus à son envers, de loin, mais surtout de près, beaucoup plus dangereux.

Aussi, conséquemment,demain j'essaierai de faire mieux : j'écouterai La CHEVAUCHÉE des Walkyries qui pourrait être l'air qui a fait dire à Woody Allen : « Quand j'écoute du Wagner, j'ai l'impression d'envahir la Pologne »..

Et même si je ne peux pas comparer ma pelouse à la Pologne, ça pourrait être au moins le Couloir de Dantzig qui me sépare de mes voisins qui, eux, sont plus ENVAHISSANTS que je ne pourrais l'être même avec une tondeuse de 100 CHEVAUX tractée par ces derniers pourtant poussés à bride abattue comme je ne manquerai pas de le “faire (à cheval“, s'entend, justement).« demain ..qui est le jour le plus chargé de la semaine », comme dit un proverbe espagnol...

Donc c'est pas fait, mais c'est déjà dit, et donc une bonne chose de fête, j'espère, pour vous au moins..

*♥¤YANNAYdéjàMAR¤♥*